Comment est fait un puits artésien ?

commentestfaitComment est fait un puits artésien?

L’ouvrage de captage

Avant d’aboutir au robinet, l’eau souterraine doit être soutirée à l’aide d’un dispositif appelé « ouvrage de captage » et dont les principales composantes sont les suivantes : un tubage, un couvercle, une pompe, des tuyaux de raccordement et un réservoir. Le choix du type d’ouvrage de captage adéquat dépend du contexte hydrogéologique local ainsi que des besoins en eau.

Le puits artésien

Le puits artésien, connu aussi sous le nom de puits tubulaire, est l'une des deux méthodes les plus courantes de captage des eaux souterraines au Québec. Contrairement à la méthode du puits de surface, le puits artésien a l'avantage d'aller chercher l'eau plus profondément, et donc, à plus grande distance des sources de contamination.

Un puits tubulaire (figure ci-contre) est un ouvrage de captage de faible diamètre et habituellement profond (plus de 9 m), qui est creusé à l’aide d’une foreuse, alors qu’un puits de surface est un ouvrage peu profond et de large diamètre, généralement creusé à l’aide d’une rétrocaveuse.

Le tubage du puits artésien doit avoir une longueur minimale de 5,3 m et un diamètre intérieur supérieur à 8 cm. Le tubage doit excéder d'au moins 30 cm la surface du sol.

D'où provient l'eau captée par un puits?

On entend par « eau souterraine » l’eau qui se trouve sous le niveau du sol et qui remplit soit les fractures du socle rocheux, soit les pores présents dans les milieux granulaires tels le sable et les graviers. Contrairement à l’eau de surface, l’eau souterraine n’est pas canalisée comme un ruisseau ou une rivière, mais elle circule en profondeur dans les formations géologiques qui constituent l’espace souterrain.

L’eau provenant des précipitations s’infiltre dans le sol, circule verticalement jusqu’à la zone de saturation (nappe phréatique) et se déplace vers la zone naturelle de résurgence (les cours d’eau) située en aval. Cette séquence peut s’étendre sur des dizaines de kilomètres à travers les différentes formations géologiques, et c’est tout au long de ce trajet que l’eau peut être puisée par des ouvrages de captage qui permettent de pomper l’eau nécessaire à diverses fins.

L’eau souterraine n’est pas statique. Elle est en perpétuel mouvement et se déplace d’un point haut vers un point bas à travers les sols perméables (sables et graviers) ou par le réseau de fractures du socle rocheux. En général, l’eau souterraine que l’on exploite au Québec circule dans les 100 premiers mètres de profondeur sous la surface du sol.

Le pompage de l'eau

Une fois le puits creusé et le volume d'eau requis atteint, il faut pomper cette eau jusqu'au robinet.Cette opération est réalisée grâce à l'installation d'une pompe submersible vers le fond du puits. Le filage de la pompe et le tuyau d'amenée de l'eau sortiront du tubage sous le niveau du sol pour être dirigés vers la maison.

Chez Puits artésiens Dufresne-Laniel, nos techniques d'installation permettent de protéger le tuyau d'amenée de l'eau contre le gel hivernal même dans les endroits où le roc affleure la surface du sol. Par la suite, le tuyau d'amenée est raccordé à un réservoir qui permet d'assurer une pression stable de votre alimentation en eau potable.

Ce réservoir, de même que le puits lui-même, permettent également de maintenir une réserve d'eau. Plus le puits est profond, plus la réserve d'eau sera importante. Dans les faits, cette réserve d'eau s'ajoute à la capacité de votre puits dans les moments de grande consommation.

Source : Puits Dufresne-Laniel et Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec.

Pour nous joindre ou pour une estimation gratuite


Nom*
Courriel*
Téléphone*
Votre message*
Vérification